• Facebook

[Voir la traduction française ci-dessous]

Cathedrale de Bayeux (Normandie)
14 September 2019 – 20:30 uur

Dit concert wordt aangeboden door Burgemeester en Wethouders van Eindhoven. Zij zullen bij dit concert aanwezig zijn evenals het Gemeentebestuur van Bayeux, de leden van het Comité Frankrijk/België/Nederland en vele genodigden.

De toegang is gratis

Het thema voor dit concert is: herdenken van de bevrijding en het vieren van de vrijheid.

We herdenken dat op 6 juni 1944 een begin gemaakt werd met de bevrijding van Europa en einde van WO II werd ingeluid. We herdenken en eren de vele slachtoffer die daarbij vielen. Maar ook vieren we de bevrijding van toen en realiseren ons dat we tot op heden nog steeds vrij zijn. We mogen in die vrijheid genieten van heel veel “vrijheden” die we ook als universele grondrechten terug zien in de wetgeving.

De gecombineerde gilden uit de regio Eindhoven openen dit concert met een massale entree met vliegend vaandel en slaande trom. Zij brengen een vendelgroet aan alle aanwezigen.

De Politieharmonie Oost-Brabant speelt onder leiding van haar vaste dirigent Martien Maas.
De soliste is sopraan Maaike Hupperetz.

Maaike Hupperetz is geboren op 24 maart 1996 te Heerlen.
Na 2 jaar vooropleiding aan het conservatorium in Maastricht te hebben gevold, werd zij in 2013 aangenomen voor de vakopleiding ‘Klassieke zang’ aan het conservatorium van Tilburg.

Een jaar later switchte ze naar de opleiding ‘Muziektheater Klassiek’ op dezelfde school.
Hier volgde ze o.a. lessen bij Harry Ruijl, Marc Krone etc.
In 2017 studeerde ze af met haar eigen solovoorstelling ‘The Diva’, geregisseerd door Alexandra van Marken.

Vanaf de zomer 2016 wordt Maaike gecoacht door Helen en Klaus Donath. Met hen gaf ze concerten in o.a. Salzburg, Zürich.

In maart 2018 was ze solist in de opera ‘Aorta’ tijdens het Opera Forward Festival.

In september 2018 startte ze aan haar masteropleiding aan het conservatorium van Amsterdam; hier studeert ze bij Don Marazzo.

{Français}
Ce concert est offert par le maire et les échevins d’Eindhoven. Ils seront présents à ce concert ainsi que le conseil municipal de Bayeux, les membres du comité France / Belgique / Pays-Bas et de nombreux invités.

L’entrée est gratuite

Le thème de ce concert est: commémorer la libération et célébrer la liberté.

Nous commémorons le 6 juin 1944 le début de la libération de l’Europe et l’annonce de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Nous commémorons et honorons les nombreuses victimes qui sont tombées. Mais nous célébrons également la libération du passé et réalisons que nous sommes toujours libres à ce jour. Dans cette liberté, nous pouvons jouir de nombreuses “libertés” que nous considérons également comme des droits fondamentaux universels dans la législation.

Les guildes combinées de la région d’Eindhoven ouvrent ce concert avec une entrée massive avec banderole volante et tambour battant. Ils offrent un salut à toutes les personnes présentes.

Harmonie policière de la Province du Brabant joue sous la direction de son chef régulier, Martien Maas.
La soliste est la soprano Maaike Hupperetz.

Maaike Hupperetz est née le 24 mars 1996 à Heerlen,
aux Pays-Bas. En 2013, elle a débuté au département de chant classique de l’école des beaux-arts et des arts de la scène Fontys à Tilburg. Cette année-là, elle a suivi les cours de chant de Xenia Meijer.

Un an plus tard, elle passe au Classical Musictheatre de la même école. En 2017, elle a obtenu son diplôme en solo «The Diva» dirigé par Alexandra van Marken.

À partir de l’été 2016, Maaike est coachée par Helen et Klaus Donath. Avec qui, elle a donné des concerts, notamment à Salzbourg et à Zurich.

En mars 2018, elle a était soliste à l’opéra «Aorta» du festival Opera Forward.

En septembre 2018, Maaike a commencé le programme de maîtrise au conservatoire d’Amsterdam. Où elle étudie avec Don Marazzo.

Au début de cette année, elle a donné quelques concerts à Muziekgebouw avec IJ et TivoliVredenburg avec l’Orchestre Symphonique CvA dirigé par Andrew Grams. Là elle a chanté la musique de Richard Strauss.

  • Facebook